Votre site web… et votre nom de domaine !

Ne vous faites pas prendre en otage !

Beaucoup de webmaster peu scrupuleux ne vous le disent pas quand vous faites appel à leurs services, mais si ils réalisent votre site sans la moindre intervention de votre part, c’est des fois pour vous prendre indirectement en otage par la suite…

Avant tout un petit mot d’explication sans entrer dans les détails. Pour être accessible, un site Internet a une adresse (www.trucmuche.com par exemple), cet adresse est appelée « nom de domaine« . En gros, elle permet de faire le faire le lien entre votre explorateur Internet et le serveur sur lequel votre site est hébergé.

otage de son nom de domaine

Mais attention, car ce nom de domaine ne s’achète pas, il se loue ! Ce nom de domaine a un propriétaire et bien souvent la personne qui réalise votre site Internet l’enregistre au nom de sa société afin de gagner du temps. Attention, je ne dis pas que tous les webmasters faisant ça sont des arnaqueurs, si vous les contactez afin de faire un transfert de propriétaire, certains le feront sans soucis et gratuitement, d’autre vous demanderons peut-être de payer ce service mais surtout, certains pourraient refuser tout simplement.

pétage de plomb 800px

Imaginez, votre société marche du tonnerre, vous avez investi dans le marketing et vous avez affiché le nom de votre site Internet partout, sur vos voiture, cartes de visites, flyers, vêtements… Vous n’êtes pas content des services de la société qui gère votre site Internet et vous désirez changer. Si vous avez face à vous une personne peu scrupuleuse, ou qui souhaite tout simplement vous faire ch****, ça peu vite devenir problématique.

Alors oui vous pouvez faire refaire votre site web par une autre société mais l’adresse Internet étant unique, si elle n’est pas à votre nom, vous ne pourrez pas la récupérer ! Et même si l’année de « location » est terminée, celle-ci ne sera pas disponible avant un minimum de 3 mois ! Imaginez le tord que cela peu faire à votre entreprise si vos clients ont enregistré votre site dans leurs favoris et que quand ils cliquent dessus, ils arrivent sur une page blanche…

Bref vous l’aurez compris, ça peut vite mettre à mal votre entreprise. Veillez à exiger d’être le propriétaire de votre nom de domaine afin de rester libre et ne pas vous retrouver lié à une personne ou une société tiers !

Comment vérifier si on est propriétaire de son nom de domaine ?

Il existe plusieurs sites Internet qui permettent de récupérer des informations sur les noms de domaine, notamment pour savoir si ils sont libres.

Pour les site en .be, rendez-vous sur la page du site DNS Belgium (www.dnsbelgium.be), tapez l’adresse de votre site Internet dans la zone prévue à cet effet.

Le site vous affichera alors les différents nom de domaine correspondant à votre recherche et à côté du votre vous devriez voir un lien « WHOIS » (contraction de who is ? – littéralement « qui est ? »). Cliquez dessus.

Acceptez les conditions d’utilisation.

Dans la zone « DÉTENTEUR DU NOM DE DOMAINE » vous verrez apparaître à quel nom est enregistré votre nom de domaine, vérifiez qu’il s’agit bien de vos données et non des coordonnées de la société qui a créé votre site Internet.

Que faire si vous n’êtes pas le propriétaire de votre nom de domaine ?

Je ne vais pas vous cacher que c’est une situation délicate et cela dépendra de votre situation. Si vous êtes content de la société qui gère votre site Internet et que vous continuez de passer par eux, à vous de voir si vous voulez laisser ça comme ça tout en réalisant bien que vous serez dépendant de lui.

Si par contre vous souhaitez récupérer votre nom de domaine, prenez contact avec votre webmaster afin de voir si il accepte de faire un transfert de propriété… mais il est en droit de refuser de vous le revendre.

Vous avez également le choix de ne plus le payer, mais attention car ce n’est pas pour autant que le nom de domaine sera remis sur le marché, il faudra patienter 3 mois… 3 mois où votre site ne sera plus accessible au risque que vos clients s’imaginent que vous avez mis la clé sous la porte…

Conclusion

Ne négligez surtout pas ce détail qui est loin d’en être un d’ailleurs. Dans certains cas, ça pourrait vous coûter très cher… Dès le début du cycle de création de votre site, demandez à être le propriétaire de votre nom de domaine, de cette manière, même si la société qui gère votre site fait faillite ou veut vous emmerder, vous êtes libre de refaire un site ailleurs, mais au moins l’adresse de ce dernier restera toujours la même. Bref, si on refuse de vous déclarer propriétaire du nom de domaine, conseil, passez votre chemin… 😉

Votre site web… et votre nom de domaine
By |2018-01-03T15:17:26+00:00décembre 25th, 2017|blog|